Rwanda : Un chanteur se livre // Magazine de la Santé

Corneille était aujourd’hui l’invité du Magazine de la Santé sur France 5 pour répondre aux questions de Michel Cymes et Marina Carrère d’Encausse à propos de la sortie de son livre “Là où le soleil disparaît” et il est revenu sur le génocide tragique du Rwanda.

Dans son livre, “Là où le soleil disparaît”, le chanteur revient sur la mort de ses parents lors du génocide rwandais et sur le viol dont il a été victime par sa tante à l’âge de 6 ans. Un travail de mémoire indispensable pour retrouver sa liberté.

Corneille a mis cinq années à accoucher de ce livre. Cinq longues années durant lesquelles il s’est replongé dans son enfance, son adolescence et les profonds traumatismes qu’il avait enfouis. Il raconte comment il a vu sa famille se faire assassiner sous ses yeux, comment il a ensuite mené une vie remplie de succès mais qui ne laissait que peu de place au bonheur. “Il m’a fallu des années, des décennies pour (…) voir ce drame pour ce qu’il était, pour l’accepter et pouvoir enfin en guérir“.

Ce travail d’introspection lui a aussi permis de faire resurgir un autre événement tragique de son enfance : l’agression sexuelle dont il a été victime par sa tante alors qu’il avait 6 ans. “Le seul moyen de se défaire de ce genre de choses, c’est la parole“, assure-t-il. Un bel exemple avec ce livre à la fois fort et poétique.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE UN EXTRAIT

CLIQUEZ ICI POUR ACHETER LE LIVRE

Couverture de l'autobiographie de Corneille